Rassemblement et Solidarité

La ville de Toulepleu

Situation géographique

Située à l’ouest de la Côte d’Ivoire, la région du Cavally occupe la zone frontalière avec le Libéria sur plus de 150 km dont une grande partie est matérialisée par une frontière naturelle, le fleuve Cavally, qui sépare les deux pays. De part et d’autres de la frontière, se trouvent les mêmes populations autochtones d’ethnie Guérés. Les régions frontalières sont :

  • Au nord, la région du Tonkpi (Dan, Toura) ;
  • A l’est, la Région du Guemon (Wê) et de la Nawa (Bété et Bakoue) ;
  • Au sud, la région de San Pedro (Bakoue, Neo et Kroumen ;
  • A l’ouest par le Libéria comme indiqué précédemment

Le climat y est de type tropical chaud et humide favorisant une pluviométrie abondante et régulière donnant une végétation luxuriante propice à l’agriculture. La région est abondamment arrosée par plusieurs cours d’eau, dont le fleuve Cavally et de grandes rivières : N’zo, Douihi, N’zé, Niyon et Goin.

Elle présente également d’immenses plaines, de nombreux et larges bas-fonds et des collines et la végétation est de type forestier dense et humide. La région dispose d’aires protégées dont les plus importantes sont les suivantes : la forêt classée du Goin Débé (133 170 ha), la forêt classée du Cavally (64 200 ha), la forêt classée du Scio (88 000 ha), la forêt classée de Santé et le Parc national de Taï (3 500 km2) qui est la réserve la plus protégée.

 

Situation démographique

La population résultant du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) 2014 de la région du Cavally est de 459.964 habitants; soit une densité comprise entre 48 et 50 habitants au km². Les populations autochtones vivant dans la région du Cavally sont des Gueres du Cavally (agriculteurs, chasseurs et planteurs) auprès de qui ont retrouve des Gueres du Guemon (réfugiés de 2002 et 2010-2011).

C’est une région de forte immigration. 36% de la population est d’origine étrangère, essentiellement de la sous-région contre 26% au plan national. Ainsi, à côté des populations autochtones, nous retrouvons des allochtones constitués de :

  • Baoules (planteurs cacao),
  • Yacoubas (planteurs cacao),
  • Maous (commerçants, planteurs et transporteurs),
  • Senoufos (planteurs cacao),
  • Odiennekas (commerçants et transporteurs),
  • Lobis (planteurs cacao),
  • Et Gouros (planteurs cacao).

La communauté étrangère est composée, dans l’ordre d’importance des effectifs, de :

  • Burkinabés (majoritaires),
  • Libériens,
  • Maliens,
  • Guinéens,
  • Et des ressortissants des autres pays de la CEDEAO.

Organisation administrative

La région du Cavally a une superficie d’environ 11 376 km² et est composée de 4 départements :

Elle compte dix-sept (17) sous-préfectures réparties comme suit :

Aspects économiques

Les usines implantées sont celles de Thanry (Guiglo), BTA et NEFBA (Zagné) dans le bois, Compagnie Hévéicole du Cavally (CHC) à Zagné dans la transformation du caoutchouc.

La région dispose également d’un riche potentiel minier avec des indices de Cobalt, Nickel, d’or et de diamant.

Il y a à ce jour trois (03) permis de recherche d’or accordés : un (01) à Zagné et (02) deux à Bloléquin (SMI et une société Russe la GPB).

 

Aspects sociaux

La région du Cavally a un riche patrimoine culturel et touristique avec ses nombreuses aires protégées, ses poissons sacrés, ses montagnes et les festivals de danses des « Koui et Glae » (masques).